Produits :0 €TTC
Frais de port :0 €TTC
Total :0,00 €TTC

57 produits

Filtrer par :

Marque :

Dimension :

Matériaux :

Tissé :

Type de drap :

Type de protection :

Protection médicale

Tout dans Protection médicale

Il y a 57 produits.

Filtres actifs

Affichage 1-16 de 57 article(s)

Protection médicale

Les protections médicales regroupent toute une gamme de produit dont le but est à la fois d’assurer l’asepsie des soins, mais également de protéger le soignant d’un risque de contamination. On retrouve ainsi dans les protections médicales les gants, doigtiers, masques de chirurgien, calots, charlottes, masques médicaux, blouses de chirurgie, blouses pour les visiteurs, sur-chaussures, champs de soin, draps d’examen et toutes les protections « cristal » pour les divans d’examen médicaux.

Drap d'examen

Le drap d’examen fait partie de ses consommables médicaux que l’on retrouve un peu partout, dès qu’il est question de faire allonger un patient sur un divan médical, une table de consultation ou un fauteuil de chirurgie. Le drap d’examen est donc utilisé tant par les médecins généralistes, que les dermatologues, chirurgiens esthétiques, kinésithérapeute ou encore les masseurs-euses.

Un drap d’examen joue le rôle de barrière contre les infections microbiennes ainsi que les contaminations croisées entre différents patients du même cabinet médical ou de la même salle de kinésithérapie par exemple. Le drap d’examen va venir créer une barrière entre votre mobilier médical et vos patients.

Il existe différents types de draps d’examen :

  • Drap d’examen gaufré ou micro-gaufré: Présenté sous la forme de rouleau ou de feuillé, le drap d’examen gaufré ou micro-gaufré est un drap d’examen qui présente une face légèrement rugueuse : c’est le gaufrage ou le micro-gaufrage. L’avantage d’un drap d’examen à usage unique en papier gaufré ou micro-gaufré réside dans sa capacité à mieux absorber les différents liquides, mais aussi en termes de résistance à la traction longitudinale et transverse. Pour les patients, les draps d’examen gaufrés ou micro-gaufrés sont souvent perçus comme étant plus confortable qu’un drap lisse. Du fait de l’opération supplémentaire de gaufrage ou micro-gaufrage du papier, un rouleau de drap d’examen micro-gaufré est souvent un peu plus onéreux qu’un rouleau de drap d’examen lisse.
  • Drap d’examen lisse : Un drap d’examen lisse, au contraire d’un drap d’examen micro-gaufré, ne présente aucune rugosité ; il est lisse comme son nom l’indique.
  • Drap d’examen plastifié : Un drap d’examen plastifié est généralement un drap d’examen lisse auquel a été ajouté une couche plastifiée afin de le rendre totalement imperméable aux différents liquides, corporels ou non.

Un drap d’examen, qu’il soit micro-gaufré, gaufré, lisse ou plastifié, possède un certain nombre de plis :

  • Drap d’examen 1 pli,
  • Drap d’examen 2 plis,
  • Drap d’examen 3 plis.

Plus le drap d’examen possède de plis, plus il est absorbant, résistant et confortable pour le patient.

Un drap d’examen peut aussi être proposé en version ouaté ou en version non ouaté.

  • Drap d’examen en ouate de cellulose: La ouate de cellulose apporte un vrai confort supplémentaire aux patients : performance thermique et confort de l’assise accru. Un drap d’examen en ouate de cellulose parait plus doux au touché.
  • Drap d’examen sans ouate de cellulose : l’absence de ouate de cellulose n’engage en rien la qualité intrinsèque du drap d’examen qui est de venir créer une barrière entre le matériel médical et le patient. L’absence de ouate de cellulose dans le drap d’examen conduit à un inconfort un peu plus important qu’un drap avec ouate de cellulose pour le patient mais aussi pour le praticien, la ouate de cellulose venant également renforcer le drap d’examen.

Champ de soin et champ opératoire

Les champs opératoire, adhésif ou non, avec ou sans trou, et les champs de soin sont tous deux des articles de protection médicale appartenant au drapage médical. Le but d’un champ de soin ou d’un champ opératoire est de venir créer une barrière entre la zone opératoire et le praticien de santé, que cela soit dans le cadre de soins médicaux ou d’une chirurgie en bloc opératoire. Ainsi, un champ médical doit barrer la route aux germes et isoler le site opératoire. L’utilisation du non tissé est à considérer comme l’une des premières lignes en matière de lutte contre le risque infectieux(3).

Un champ opératoire ou un champ de soin doit toujours être conservé dans son état stérile avant utilisation. Un champ opératoire ou un champ de soin peut être adhésif ou non en fonction du besoin que rencontre le praticien de santé.

Les champs opératoires présentent la particularité de pouvoir être troué, permettant d’accéder au site opératoire tout en maintenant l’état d’asepsie à ses côtés.

Gant stérile

Principal élément de protection pour les soignants, les gants stériles sont les éléments de protection le plus souvent consommés car ils viennent protéger les mains, qui est l’une des zones les plus vectrices d’infection. Il est d’ailleurs à noter que porter des gants ou doigtiers est une obligation pour un médecin dès lors qu’il doit examiner un patient, et que cela ne dispense pas d’avoir une hygiène des mains parfaites.

Précisons qu’un doigtier stérile est un gant pour un ou deux doigts qui doit notamment permettre de protéger un pansement sur une plaie ou de pratiquer un touché buccal ou rectal. Il possède les mêmes avantages en termes de barrière biologique qu’un gant classique.

En fonction de votre besoin, il existe différent type de gants stériles, qui ne sont pas interchangeables entre eux. Il est donc important de bien faire la différence entre les différents types de gants stériles.

  • Gant de chirurgiestérile : Ce type de gant médical est à utiliser lorsqu’il est question d’un acte chirurgical ou lors de la mise en œuvre d’une technique invasive. Lors de longue chirurgie, ces gants sont à changer régulièrement. Les caractéristiques techniques d’un gant stérile de chirurgie sont l’isolation électrique, l’étanchéité aux différents colorants, ainsi qu’une sensibilité tactile accrue. Un bon gant stérile de chirurgie doit venir mouler la main de la personne qui le porte. Les gants stériles de chirurgie sont disponibles en différentes versions : manchette courte ou longue, poudré ou non poudré. En plus d’offrir une barrière bactériologique entre le soignant et le patient, les gants de chirurgie assurent aussi un rôle de protection physique contre les risques de coupures et de piqûres. Les gants stériles sont présentés dans des sachets assurant l’état stérile.
  • Gant d’examen stérile : Plus fin que les gants de chirurgie, les gants stériles médicaux sont également appelés gant de soin ou gant d’intervention. Les gants stériles médicaux sont en effet utilisés dans le cadre de techniques invasives mais non chirurgicale. L’utilisation de gants médicaux assure ainsi une protection de type « barrière » entre le soignant et le patient. Il convient de changer de gants médicaux régulièrement et à minima à la fin de chaque consultation. Un gant médical stérile dispose de manchette de la longueur d’un gant tout en étant le plus souvent ambidextre. Chaque paire de gants stériles est présentée dans un sachet qui assure l’état stérile de ces derniers.

Les gants médicaux sont également classés en fonction de la matière :

  • Gants stériles et jetables en latex : Les gants jetables en latex sont composés d’un caoutchouc de type naturel. Il s’agit d’un produit végétal que l’on vient transformer. Le latex est particulièrement apprécié pour son élasticité et sa grande sensibilité tactile. Bien entendu, les gants en latex sont également une excellente barrière épidémiologique, évitant les infections et contaminations.
  • Gants stériles et jetables en nitrile : Les gants en nitrile jetables sont composés à partir d’un caoutchouc synthétique. Généralement d’un tarif supérieur aux gants jetables en latex, les gants en nitrile offrent à la fois le même niveau de confort tactile et de flexibilité, tout en offrant un gant non poreux à de très nombreux produits chimiques et une barrière infectieuse de meilleure qualité. En termes de résistance à la perforation, les gants en nitrile sont également supérieurs aux gants en latex. De plus, les gants en nitrile sont souvent proposés de couleurs vives afin de pouvoir détecter toute perforation de ces derniers. Les gants en nitrile sont également une excellente alternative pour les personnes allergiques au latex.
  • Gants stériles et jetables en vinyle : Les gants en vinyle sont issus d’un caoutchouc synthétique et ont été le tout premier type de gant à proposer une alternative à toutes les personnes allergiques au latex. Les gants en vinyle ne bénéficient cependant pas des mêmes avantages que les gants jetables en latex. En effet, les gants en vinyle ne sont pas recommandés pour des activités exigeant un niveau élevé de précision tactile, ni pour une situation où le niveau de durabilité et de protection sont primordiaux. La recommandation pour l’usage des gants jetables en vinyle est de l’ordre de la protection des mains lors d’un usage sans danger d’infection.

Les gants stériles en latex et les gants en nitrile sont :

  • Poudré : Les gants stériles en latex poudrés ou les gants en nitrile poudrés sont conçu de manière à faciliter leurs enfilages, tout en assurant un très bon glissement entre la peau et le gant jetable. L’autre avantage d’un gant poudré est que la poudre absorbe en partie la sueur, permettant de conserver ses gants plus longtemps.
  • Non poudré : Les gants non poudré sont souvent d’un coût supérieur aux gants poudrés. En effet, la poudre contenue dans un gant est un résidu de production. C’est le processus de fabrication de tous les gants qui impose la présence de poudre. Pour obtenir un gant non poudré, il faut donc débarrasser ce dernier du « talc » qui s’y trouve. Travailler avec des gants non poudrés est souvent considéré comme un avantage car la poudre peut provoquer à terme irritation et dermatite. De plus, la poudre est un élément volatile, qui a donc tendance à se déposer là où il veut bien ; ce qui n’est pas idéal dans un cadre d’asepsie rigoureux.

Vous portez régulièrement des gants dans le cadre de votre activé médicale ? Saviez-vous que vous étiez confronté à un risque de dermatite important ? En effet, les maladies de peau représentent jusqu’à 35% de toutes les maladies liées au travail(1). La dermatite de contact se déclare lorsqu’une substance déclenche une réaction immunitaire de la peau.

Si vous avez fait des réactions allergiques aux gants en latex, et que cela continu avec des gants en nitrile, il y a fort à parier que vous ne soyez ni allergique au latex et ni allergique au nitrile, mais que vous faites une réaction allergique aux accélérateurs chimiques présent tant dans les gants en caoutchouc naturel ou synthétique. En effet, les accélérateurs chimiques sont utilisés dans la fabrication de gants sont utilisés pour venir précipiter la liaison moléculaire du caoutchouc, qu’il soit naturel ou synthétique. Les accélérateurs chimiques viennent liquéfier le caoutchouc, permettant de le travailler sous forme d’une très mince pellicule, résistante et élastique. Les gants jetables sans accélérateurs chimique sont donc des gants qui nécessitent une technologie de réticulation très particulière, ne nécessitant ni souffre, ni MDTU (mélange de dialkyle thiourées).

Gant non stérile

Le gant non stérile offre le même niveau de protection du soignant en venant créer une barrière de protection. Cependant, le gant non stérile est à réserver aux examens médicaux ne nécessitant pas de condition d’asepsie particulière.  Les gants non stériles ne sont par exemple pas utilisables dans le cadre d’une intervention chirurgicale en bloc opératoire aseptisé.

  • Gants médicaux non stérile: Les gants médicaux non stériles sont des gants utilisés dans le cadre de soin non invasif. Les gants médicaux non stériles sont à usage unique, il convient donc de les jeter après chaque utilisation. Le but d’une paire de gants médicale non stérile est de venir jouer le rôle de barrière de protection bactériologique et virale aussi bien pour le soignant que pour le patient. Moins résistant que les gants de chirurgie, les gants médicaux protègent également contre certains risques physiques de coupure ou de piqure.

Tout comme pour les gants stériles, les gants médicaux non stériles peuvent être composés de différents matériaux :

  • Gants jetables en latex : Latex d’origine naturel, apprécié pour sa grande élasticité et sa sensibilité tactile. Sauf contrindication liés à des allergies, le latex est le matériau qui présente le plus d’avantage.
  • Gants jetables en nitrile: Développé avant tout pour les personnes allergiques au latex, le nitrile offre les mêmes avantages en termes d’élasticité et de sensation tactile.
  • Gants jetables en vinyle : Réservé aux personnes allergique au latex, le gant en vinyle est à réserver exclusivement dans le cadre d’un soin sans aucun risque infectieux. Cela est dû au fait que les gants jetables en vinyle ne sont pas souples et n’englobent donc pas totalement la main du soignant.

Les gants non-stérile existent en deux versions :

  • Poudré,
  • Non poudré.

Vous présentez des allergies dès que vous portez des gants médicaux ? Que cela soit avec des gants en latex, en nitrile ou en vinyle ? Alors il se peut que vous présentiez une allergie aux accélérateurs chimiques présents dans les gants. Cela leur offre une meilleure élasticité. Il existe une gamme de gants sans accélérateurs chimiques pour les personnes allergiques.

Doigtier

A l’instar des gants, les doigtiers sont l’un des principaux éléments de protection pour les soignants et les patients. Un doigtier est un gant pour un ou deux doigts qui doit notamment permettre de protéger un pansement sur une plaie ou de pratiquer un touché buccal ou rectal. Il possède les mêmes avantages en termes de barrière biologique qu’un gant classique.

Masque, charlotte et calot de chirurgie

Les protections médicales pour le visage et la tête regroupent différentes catégories comme :

  • Les masques (masques chirurgicaux, masques FFP1 et masques FFP2 et FFP3),
  • Les charlottes (tissées ou non tissées),
  • Les calots (tissés ou non tissés),
  • Les bandeaux (tissés ou non tissés).

Les masques jetables : méthode de protection contre les infections souvent causées par le contact de l’agent pathogène lors de l’intervention chirurgicale, il existe deux types de masques médicaux jetables :

  • Les masques chirurgicaux,
  • Les masques filtrants, aussi appelés masques FFP1, masques FFP2 est masques FFP3.

Charlottes, calots, bandeaux à usage unique (en tissé ou non tissé) : Charlottes, calots et bandeaux à usage unique sont des indispensable de la tenue médicale aussi bien pour les chirurgiens que les différents praticiens. Le but est de retenir les cheveux, mais aussi les particules de la peau, pour la conservation du milieu aseptique. En France, seules les charlottes, calots et bandeaux à usage unique en tissé ou non tissé sont autorisé au bloc opératoire. Leurs versions en tissus sont interdites(2).

Protection oculaire

PUVA-thérapie, IPL, Laser, autant de techniques utilisées en dermatologie, qui peuvent avoir des effets indésirables sur les yeux de vos patients.

Pour vous en prémunir, il est possible soit de recourir à des lunettes réutilisables, soit de recourir à des protections oculaires jetables.

En fonction du soin appliqué, la protection oculaire va venir créer une barrière protectrice en stoppant toutes les ondes et les radiations. Les protections oculaires jetables sont également adhésives pour assurer un parfait maintien durant les séances.

Les lunettes de protection médicale sont généralement en polycarbonate. Le polycarbonate possède une capacité naturelle à venir bloquer 100% des rayons UV, même en cas d’utilisation de polycarbonate totalement transparent, sans venir altérer les teintes perçues.

Blouse, combinaison et surchaussure

La tenue vestimentaire pour se rendre au bloc opératoire, aussi appelé BOP, est un maillon essentiel dans la non-dissémination de particules, venant limiter les contaminations. Cette tenue doit impérativement et strictement être réservée pour le bloc opératoire, et ne jamais être portée en dehors. Il convient de changer de tenue de bloc opératoire à chaque nouvelle entrée. La couleur utilisée doit être réservée pour permettre d’identifier une tenue qui doit être exclusivement portée en bloc opératoire.

Les blouses jetables, pensées pour être utilisées en tant que blouse visiteur ou blouse de soins, sont destinés à venir limiter la dissémination de particules lorsqu’on visite des patients notamment fragiles ou à risques infectieux important.

Les surchaussures viennent compléter la tenue, que ce soit dans le cadre d’une tenue de bloc opératoire ou pour la tenue d’un visiteur.

Webographie

(1)https://www.fishersci.ca/ca/fr/publications/lab-reporter/2019/issue-2/chemical-accelerators-glove-related-allergen-21st-century.html
(2) https://sante.lefigaro.fr/article/chirurgie-quel-couvre-chef-est-le-plus-hygienique-/
(3) https://studylibfr.com/doc/2907804/la-pr%C3%A9paration-du-champ-op%C3%A9ratoire-en-chirurgie

 

Voir plus expand_more