Produits :0 €TTC
Frais de port :0 €TTC
Total :0,00 €TTC

24 produits

Filtrer par :

Marque :

Type d'équipement :

Désinfection médicale

Tout dans Désinfection médicale

Il y a 24 produits.

Filtres actifs

Affichage 1-16 de 24 article(s)

Désinfection médicale

La désinfection médicale consiste en une élimination temporaire et volontaire de certains germes pathogènes pour l’Homme. Le but de la désinfection médicale est de prévenir les infections ou la surinfection par des agents pathogènes de type micro-organismes ou virus sur les surfaces inertes et dans le milieu.

Pour qu’une désinfection médicale soit bien faite, elle doit venir inactiver, éliminer ou tuer les agents pathogènes des matériaux et du milieu. Cela est rendu possible en venant altérer la structure interne ou le métabolisme de l’agent pathogène.

Il convient de bien dissocier désinfection et stérilisation. Bien que les deux méthodes viennent tuer, désactiver ou éliminer les agents pathogènes des matériaux et du milieu, seule la désinfection est temporaire. Il convient également de distinguer le nettoyage de la désinfection. Le nettoyage vient uniquement retirer les salissures du support, sans pour autant altérer, désactiver ou tuer les pathogènes.

En termes de désinfection, on vient distinguer la désinfection des instruments et la désinfection des surfaces inertes bien qu’elles aient le même but, les procédés et produits utilisés sont différents.

Pour qu’un désinfectant soit labellisé médical, il faut qu’il puisse tuer, éliminer ou désactiver 99.999% des germes ciblés et qu’il fonctionne en trois phases : Inhibition du pathogène, élimination du pathogène, et une action de rémanence.

Les produits désinfectants chimiques sont des biocides.

Désinfection des instruments

Garantir une hygiène parfaite, tel est l’un des principaux impératifs en cabinet libéral lorsqu’il est question de la désinfection de ses instruments médicaux. Le but étant d’éviter une contamination croisée entre patients, ou encore d’éviter les infections de types nosocomiales. Bien désinfecter ses instruments médicaux doit suivre un protocole très strict : celui du plan de lutte contre les risques infectieux que vous devez suivre en cabinet libéral comme en hôpital.

Que cela soit pour du matériel à usage unique ou du matériel réutilisable, il est important de toujours procéder à la désinfection de ses instruments avant utilisation et que la procédure de désinfection s’inscrive bien en phase avec le risque encouru par le patient, que cela soit par la nature de l’intervention ou par l’état de santé dudit patient.

Un protocole de désinfection des instruments médicaux existe, et il convient de le suivre pour éliminer tout risque d’infection de ses patients par ses instruments médicaux :

  • Pré-désinfection,
  • Nettoyage,
  • Rinçage,
  • Nettoyage,
  • Rinçage,
  • Séchage,
  • Désinfection.

Deux méthodes existent en matière de désinfection des instruments médicaux : par immersion dans un bain chimique ou par la combinaison d’un bain chimique et de la température. Alors que la méthode par immersion peut se faire simplement, passer par une méthode thermique implique généralement de disposer d’un laveur-désinfecteur.

Désinfection des surfaces

Tout comme pour la désinfection des instruments médicaux, la désinfection des surfaces est une des composantes de la bonne hygiène de votre cabinet médical. La désinfection des surfaces fait entrer le même type de mécanisme dans la lutte contre les infections : le désinfectant de surface va venir tuer, désactiver ou éliminer les agents pathogènes nocifs pour l’homme.

Que cela soit sous la forme d’aérosol, de lingettes désinfectantes ou de concentré à dilué, il existe de nombreuses solutions de désinfection des surfaces pour votre cabinet. Alors que l’on aura tendance à préférer l’aérosol pour désinfecter le milieu ainsi que l’air, l’utilisation de lingettes désinfectantes se fera pour désinfecter un divan par exemple, et la désinfection du sol passera par des produits à diluer.

Antiseptique, dissolvant et alcool

Antiseptique et désinfectant sont très proches : les deux servent à tuer, éliminer ou désactiver des germes pathogènes. La différence entre les deux réside dans le fait que l’antiseptique s’applique sur des tissus vivants comme la peau, une muqueuse ou encore une plaie.

L’alcool éthylique est l’un des principaux antiseptiques utilisé pour lutter contre certains virus et bactéries. L’alcool éthylique à 70% est un antiseptique plus puissant que l’alcool éthylique à 90°.

Gel hydroalcoolique

La désinfection des mains est une composante de l’hygiène des mains, que l’on a tendance à réduire au terme « se laver les mains ». La désinfection des mains est particulièrement importante lors qu’on travaille en milieu médical, cela afin de venir limiter le risque infectieux pour vos patients par la transmission de germes pathogènes. On peut parler de « lavage des mains hospitalier » ou encore « lavage désinfectant ».

Deux méthodes existent pour se désinfecter les mains :

  • Par lavage avec un savon désinfectant : Cette solution semble la plus simple à mettre en œuvre. Pour se désinfecter les mains, il suffit de se les laver avec un savon désinfectant. Pourtant, le lavage des mains, même en milieu médical, ne dépasse pas 50% d’observance soit par le fait que la technique ou que la durée de lavage n’est pas respectée. Ce non-respect est souvent dû à un manque d’accessibilité, un oubli ou encore à une sous-estimation du risque. L’utilisation d’un savon désinfectant permet de nettoyer en plus de désinfecter les mains.
  • Par friction hydroalcoolique : Le gel (ou solution) hydroalcoolique est une alternative viable à l’utilisation de savon dans le cadre de la désinfection des mains car on peut l’utiliser plus simplement que le savon désinfectant. La simplicité d’utilisation du gel hydroalcoolique en fait un allié puissant contre les germes : il suffit de se frotter les mains. Attention, il convient tout de même que les mains ne présentent aucune trace de souillure. Le gel hydroalcoolique est désinfectant, pas nettoyant. Gel et solution hydroalcoolique sont désignés par le sigle SHA dans le milieu médical.

Laveur / désinfecteur

Les laveurs désinfecteurs sont des appareils plus évolués que les bacs de trempage. Comme leurs noms le laisse préjuger, un bac laveur-désinfecteur assure à la fois la charge du lavage et celle de la désinfection. C’est un véritable gain de temps, a fortiori lorsque votre cabinet médical doit en réaliser plusieurs par jour.

Un laveur désinfecteur peut réaliser les actions suivantes :

  • Décontamination du matériel médical,
  • Lavage grâce aux ultrasons,
  • Désinfection thermique,
  • Séchage à l’air chaud.

Cuve à ultrasons et bac de trempage

Le bac de trempage est un accessoire indispensable pour venir désinfecter ses instruments médicaux par immersion. Habituellement en matière plastique, un bac de trempage comprend en plus du bac lui-même, un panier permettant de mettre et retirer simplement les instruments à désinfecter par trempage. De conception simple, le bac de trempage est proposé avec un couvercle pour les séances de trempage plus longue que les autres.

Webographie

https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2013-02/04r15__proto_hygiene_medical.pdf
https://www.aist84.fr/le-lavage-des-mains/
https://planet-vie.ens.fr/thematiques/microbiologie/bacteriologie/antiseptiques-antibiotiques-desinfectants-quelles

Voir plus expand_more