Produits :0 €TTC
Frais de port :0 €TTC
Total :0,00 €TTC

34 produits

Filtrer par :

Marque :

Adhésif :

Dimension :

Stérilisé :

Pansement, sparadrap, et adhésif médical

Tout dans Pansement, sparadrap, et adhésif médical

Il y a 34 produits.

Filtres actifs

Affichage 1-16 de 34 article(s)

Pansement, sparadrap et adhésif médical

Pansements, sparadraps et adhésifs médicaux sont notamment utilisés dans le milieu médical afin de traiter, protéger, soigner ou rapprocher les berges d’une plaie.

En fonction de la plaie, le type de pansement peut évoluer. Quel que soit le type de pansement, le rôle du pansement sera toujours d’assurer l’asepsie de cette dernière.

Qu’est-ce qu’un pansement ?

Le pansement est un dispositif de soin remontant à l’antiquité, qui trouve sa définition dans la première version du dictionnaire de Rousseau et dont la grande popularité remonte aux guerres Napoléoniennes. De nos jours, un pansement est un dispositif médical qui se présente sous la forme d’une compresse repliée, avec ou sans agents coagulants, associé à une protection adhésive. Le rôle d’un pansement est de venir maintenir de bonnes conditions aseptiques pour la plaie. Le pansement vient recouvrir une plaie située sur la peau du patient.

Les différents pansements médicaux

Le choix d’un pansement découle du type d’intervention vous conduisant à utiliser un pansement.

  • Pansement post-injection et prélèvement : Le pansement de type post-injection ou prélèvement est le type de pansement le plus communément répandu. Les caractéristiques d’un pansement post-injection ou pansement de prélèvement sont avant tout d’éviter l’écoulement de fluide, ainsi qu’une légère protection au niveau du point d’injection ou de prélèvement. Un pansement post-injection est donc un pansement qui doit pouvoir se retirer simplement, sans présenter trop d’adhésion au niveau de la peau. Pour assurer plus de confort à vos patients, l’utilisation de pansement hypoallergénique est recommandée.
  • Pansement post-opératoire : Un pansement post-opératoire doit permettre la surveillance de la plaie opérée, ainsi que son évolution dans le temps. Comme son nom l’indique, un pansement post-opératoire est utilisé lorsqu’une plaie est consécutive d’un acte de chirurgie médical. Le but du pansement post-opératoire est aussi de venir former une barrière de protection contre les microbes et micro-organismes, venant théoriquement limiter les ISO (infections du site opératoire).
  • Pansement prédécoupé: Présenter sous forme de pansement prêt à l’emploi, le pansement prédécoupé est constitué d’une compresse et d’une fixation adhésive, présenté dans un emballage individuel et souvent stérile. La compresse peut être imbibé de solution antiseptique, et la bande de fixation adhésive peut être hypoallergénique dans le but de limiter l’irritation de la peau au contact de l’adhésif.
  • Pansement en rouleau : Le pansement en rouleau est une longue bande de pansement composé au centre d’une compresse, entouré d’une bande de fixation cutanée. Le pansement en rouleau offre la possibilité au praticien de découper la longueur de pansement souhaité. Toutefois, le pansement en rouleau n’est généralement pas stérile.
Éléments à prendre en compte pour le choix d’un pansement

En plus de choisir le pansement en fonction du type et de l’origine de la plaie, il convient de prendre en considération différentes problématiques comme :

  • Les allergies: Il peut arriver qu’un patient présente des signes d’allergies à l’un des composants de votre pansement comme par exemple le type d’adhésif utilisé.
  • Trop adhésif / desséchement : L’utilisation d’un pansement présentant un fort taux d’adhésif ou encore un pansement se desséchant peut venir créer des douleurs au moment de son retrait.
  • Erreur de suivi : Certaines plaies nécessitent un suivi régulier et précis de leurs états. L’utilisation d’un pansement non transparent peut parfois conduire à gêner la surveillance de la plaie.
Quelle différence entre pansement et sparadrap ?

Dans le langage commun, il arrive que sparadrap et pansement soit d’une utilisation indifférenciée. L’un voulant dire l’autre. Toutefois, il existe une différence entre les deux. Un sparadrap est l’un des composant du pansement, il s’agit de la partie adhésive. Pour qu’un pansement soit complet, il convient de venir ajouter une compresse par exemple.

À quoi sert un sparadrap ?

Un sparadrap est donc une bande plastique, plus ou moins poreuse, enduite sur l’une de ses faces de matière adhésive. Dans le monde médical, lors de l’utilisation de bande ou afin de réaliser un pansement, l’utilisation de sparadrap est indispensable. Le sparadrap venant soit fixer les bords du pansement ou encore de fixer sur la peau une compresse. Le sparadrap est un indispensable dans le monde médical, que cela soit à l’hôpital ou lors de soin infirmier. L’utilisation d’un sparadrap est très courante lorsqu’il est question de prélèvement, cela afin de protéger le point de ponction.

L’utilisation du sparadrap est très simple, mais nécessite un changement fréquent afin d’en assurer la bonne tenue.

Le sparadrap
  • Sparadrap tissé: Le sparadrap tissé a été développé afin d’offrir des caractéristiques d’élasticité et de résistance plus importante que pour les sparadraps non-tissés. Le sparadrap tissé offre en règle générale une grande liberté de mouvement couplée à une parfaite protection de la plaie.
  • Sparadrap non tissé : Le sparadrap non tissé se caractérise par son côté hypoallergénique ; ce qui est un vrai plus pour les personnes ayant une peau fragile.
  • Sparadrap plastique / microporeux : Le sparadrap plastique offre une étanchéité parfaite à la plaie, la protégeant par exemple du milieu aquatique. Le sparadrap plastique est habituellement poreux à la vapeur d’eau, permettant à la plaie de ne pas macérer.
  • Sparadrap en rouleau: Le sparadrap présenté en rouleau se présente comme du scotch qu’il convient de débiter à la longueur souhaitée. Le sparadrap en rouleau peut aussi bien être du sparadrap tissé, non tissé ou encore microporeux.
  • Sparadrap prédécoupé : Le sparadrap prédécoupé se distingue du sparadrap en rouleau par le fait qu’il est déjà proposé dans une taille déterminée. Il convient de retirer le fil protecteur de la partie adhésive avant de l’appliquer. Le sparadrap prédécoupé offre généralement une plus grande largeur que le sparadrap disponible en rouleau. Sparadrap prédécoupé et sparadrap en rouleau sont complémentaires. Avec certains modèles de sparadrap prédécoupé, il est possible de venir les retailler pour la protection d’une plaie plus petite.
  • Sparadrap blanc, transparent ou chair : En fonction de la plaie ou de la lésion à venir protéger, il est possible d’utiliser différente couleur pour le sparadrap. L’utilisation d’un sparadrap transparent permet par exemple le suivi de l’évolution de la plaie plus simplement.
Les adhésifs médicaux

Un sparadrap est un type particulier d’adhésif médical. Ce dernier peut en effet coller à la peau ; on peut même affirmer que tel est son but. Pour les autres types d’adhésifs médicaux, le but recherché est de ne pas coller la peau, tout en permettant d’entourer une compresse ou un muscle.

Quel est le rôle du pansement ?

Le but d’un pansement est de venir jouer le rôle de protection d’une plaie cutanée en venant l’isoler du milieu extérieur. Au travers de cette protection, le pansement permet une meilleure cicatrisation car l’utilisation d’un pansement offre un maintien contrôlé d’un milieu humide favorable à la bonne cicatrisation. Le rapprochement des berges d’une plaie, l’absorption des exsudats ou encore la réduction du saignement par compression des petits vaisseaux font également partis du rôle joué par l’utilisation d’un pansement sur une plaie.

Qu’est-ce qu’une plaie ?

Une plaie est définie comme étant la rupture de la cohérence anatomique et fonctionnelle du tissu vivant.

Quelle est la classification des plaies ?

Il existe différents types de plaies que l’on peut traiter avec un pansement. Afin d’assurer une bonne cicatrisation, une absence d’écoulements, mais aussi afin de la protéger des contaminations et des frottements, il convient de faire le pansement aseptique adapté. Connaitre les différents types de plaies est indispensable.

  • Les plaies aigues: Les plaies aigues sont généralement des éraflures, des dermabrasions, des lacérations ou des coupures. Les plaies aigues sont caractérisées par le traumatisme d’un tissu sain, dont la cicatrisation, normalement en cas de tissu bien vascularisé.
  • Les plaies chirurgicales / greffes : Une plaie chirurgicale est la conséquence d’une opération de chirurgie, avec notamment l’utilisation de bistouri, drain, agrafe et fil de suture. Une plaie chirurgicale se distingue par ses bords droits, propres et obtenue dans des conditions d’aseptise maitrisée.
  • Les brûlures : Une plaie issue d’une brûlure se caractérise avant tout par son étendu exprimé en pourcentage de la surface corporelle atteinte ainsi que de la profondeur de ces brulures. Les brulures peuvent être de type thermique, électrique ou encore chimique.
  • Les plaies chroniques : Escarres, ulcères artériels et veineux, membres diabétiques, fistules et plaies cancéreuses sont autant de plaies dites chroniques car la plaie ne guérit pas dans les six semaines après le début du traitement de la plaie. Les plaies chroniques sont caractérisées par un apport important de collagène venant réduire l’apport en oxygène.

Dans le milieu médial, recourir à l’immobilisation peut être nécessaire, notamment lorsqu’il est question d’empêcher un mouvement particulier du corps, ou d’une partie, dans le but d’obtenir une cicatrisation ou encore une consolidation. Différents types d’immobilisations existent dans le monde médical, de l’immobilisation simple au lit à la pause d’attelle ou de bandage.

Immobilisation non plâtrée

Dans le cadre d’une immobilisation, il convient de distinguer une immobilisation plâtrée d’une immobilisation non plâtrée. Alors qu’une immobilisation de type « plâtrée » est simple à comprendre, le membre est plâtré, une immobilisation de type non plâtrée peut revêtir des aspects plus originaux comme :

  • La minerve,
  • L’écharpe, dit « bandage Dujarrier »,
  • Les anneaux claviculaires,
  • Les attèles métalliques,
  • L’attèle de Zimmer,
  • Le strapping,
  • Les orthèses,
  • La syndactylie
Bandage 

Comme nous venons de le voir, un bandage peut être considéré comme une technique d’immobilisation, ou comme le nom du consommable médical associé à cette pratique.

On peut cependant distinguer deux types de bandage dans la pratique d’immobilisation liée :

  • Bandage de contention: Le bandage de contention a pour but de venir diminuer la pression veineuse sur la zone d’application du bandage de contention. Le bandage de contention vise à venir lutter contre la formation d’œdèmes grâce à l’opposition créer grâce au bandage lors d’une phase d’augmentation du volume du muscle à l’effort.
  • Bandage de fixation : La bandage de fixation a pour but de venir protéger une blessure tout en étant confortable pour le patient.

http://www.ifsi-troyes.fr/sites/default/files/les_immobilisations_2016_0.pdf
http://www.ceff.ch/fileadmin/documents/Sante-social/Fiches_techniques_ASSC_et_ES_2019-11-19/5_-_Fiche_technique_-_Bandage_de_compression_.pdf
https://www.docteurclic.com/technique/immobilisation.aspx
http://territoire-infirmier.com/2014/11/23/choisir-utilisation-buts-3phases-pansement-ue-2-10-s1
https://fr.wikipedia.org/wiki/Pansement
http://www.ceff.ch/fileadmin/documents/Sante-social/Fiches_techniques_ES/Fiche_technique_PLAIES_ET_PANSEMENTS.pdf
http://www.picsolution.com/fr/conseils/pour-vous-aider-a-choisir/apres-une-intervention-chirurgicale-votre-plaie-operatoire-a-besoin-de-soins.html
https://e-pansement.fr/actualites/plaies-post-op-fermees-les-pansements-permettent-ils-de-prevenir-linfection
https://www.formationambulancier.fr/05-fiches/1421-fiche-trauma-pansement-types.html


Voir plus expand_more