Produits :0 €TTC
Frais de port :0 €TTC
Total :0,00 €TTC

Dermatoscope : 30 ans d’innovation au service des dermatologues

Saviez-vous que l’invention du dermatoscope remonte seulement à 30 ans ? C’est en 1989 que le dermatoscope a été inventé par Helmut A. Heine. Ce nom vous rappelle quelque chose ? Il s’agit ni plus ni moins de ce qui donnera naissance à Heine Optotechnik.

Retour sur 30 ans d’évolution des dermatoscopes HEINE avec notamment l’arrivé des tous nouveaux dermatoscope : le DELTA one et le DELTA 30.

L’inventeur du dermatoscope

Si la gamme de dermatoscope Delta est leader sur le marché, notamment en Allemagne où presque l’intégralité des dermatologues possèdent un dermatoscope HEINE, c’est qu’elle est développée depuis 30 ans.

En fait, la gamme delta est la toute première gamme de dermatoscope au monde. En effet, Helmut Heine conçoit le tout premier dermatoscope en collaboration avec l’université de Munich et le Docteur Otto Braun-Falco. Son nom, le DELTA10.

Avant l’invention du dermatoscope en 1989, l’examen d’un grain de beauté par exemple se faisait à l’œil nu. Ce qui conduisait à un résultat d’une précision d’environ 55%, largement insuffisant lorsqu’on parle du carcinome.

La découverte qui changea tout : la structure sous l’épiderme contient bien plus d’information que celles au-dessus. Grâce au dermatoscope, il est ainsi possible de voir avec plus de précision ces structures, faisant passer la précision de l’examen à plus de 90%. Soit un gain de plus de 35 points, pour arriver à un niveau de précision beaucoup plus élevé et acceptable par la patientèle.

30 ans d’innovation continus dans la dermatoscopie

Avec l’invention du DELTA10, le dermatoscope était né. Fort de cet invention, HEINE Optotechnik a continué à se perfectionner.

DELTA10, dermatoscope HEINE

Tout premier dermatoscope au monde, le DELTA10 était une véritable révolution qui a permis de faire passer la précision des examens dermatologiques de 55% à 90%. Une innovation majeure lorsque l’on parle du carcinome. Le DELTA10 était équipé d’une optique achromatique et de deux lentilles pour offrir un grossissement de prés de 10 fois, sans déformation ni altération de l’image.

Le DELTA10 offrait une optique de 23 mm de diamètre, un éclairage par ampoule halogène pour une plage de correction de plus ou moins 6 dioptries. Équipé du manche beta, il était autonome en énergie. Le DELTA10 était un véritable concentré de technologie qui sera décliné pendant des années chez HEINE.

Le DELTA 10 a été mis sur le marché en 1989.

Le DERMAPHOT, dermatoscope HEINE

Développé par HEINE, il s’agit d’un appareil photo spécialement développé pour la prise de photo en mode macro en milieu dermatologique, tout en n'ayant que peut de notion dans la prise de vue argentique.

Le DERMAPHOT permettait de prendre des clichés dits de dermatographie de contact avec une très grande netteté permettant au praticien de pouvoir s'y référer et constituer un suivi de sa patientèle.

Le DERMAPHOT a été mis sur le marché en 1993.

MINI 2000, dermatoscope HEINE

Première version « de poche » du dermatoscope. Le MINI 2000 était avant tout destiné aux médecins généralistes pour sa compacité. Son optique plus courte permettait un grossissement moindre que sur le DELTA10.

L’ensemble du form factor de ce dermatoscope a été redesigné par rapport au DELTA10. Le Mini 2000 est plus qu’un dermatoscope.

En effet, il était possible d’utiliser le manche du MINI 2000 pour venir y adapter une tête d’otoscope par exemple. Pour en faire un modèle plus simplement mobile, le MINI 2000 avait son corps composé de plastique, l’allégeant considérablement, le tout en seulement deux pièces le corps et la tête du dermatoscope.

Le MINI 2000 a été mis sur le marché en 1997.

 

ALPHA, dermatoscope HEINE

La série de dermatoscopes Alpha se trouve dans la croisée des chemins entre un DELTA et un MINI. De format compact, il se rapprochait par sa taille du MINI, en faisant un dermatoscope de conception compact sans pour autant être un dermatoscope de poche. Le corps du DELTA se rapproche beaucoup du DELTA étant tout en métal et dans un format proche. L’Alpha est cependant plus étroit qu’un DELTA 10. La dioptrie est comprise entre -6 et +6. La lumière est fournie par des ampoules XHL pour Xénon / halogène. L’avantage du xénon étant de fournir une lumière un peu plus bleue que l’halogène, se rapprochant plus des couleurs naturelles. Le second avantage du xénon est son faisceau qui est plus long et large. L’ALPHA d’HEINE a été commercialisé la première fois en 2002.

DELTA 20, dermatoscope HEINE

Évolution du DELTA 10, le dermatoscope DELTA 20 fonctionne avec huile de contact pour accroître la transparence de la peau. Grâce à cela et à sa nouvelle optique, le DELTA 20 permet de mieux distinguer les structures sous-cutanées, rendant le diagnostic différentiel entre un mélanome et une autre pathologie beaucoup plus précise. Le DELTA 20 est le premier dermatoscope de chez Heine à être équipé de 6 LEDs, qu’il est possible de débrayer par 3 pour un éclairage uniquement latéral, pour une amélioration du rendu des contrastes. Son grossissement va jusqu’à 10 fois, pour une dioptrie comprise entre -6 et +6. Son système de lentille offre un grossissement sans distorsion. Les batteries du dermatoscope DELTA 20 sont à base de lithium. Le DELTA 20 a été mis en vente pour la première fois en 2003.

MINI 3000, dermatoscope HEINE

Évolution du MINI 2000, il s’agit d’un dermatoscope de poche compact avec une optique de haute qualité.  Décliné en deux versions, le MINI 3000 est soit équipé d’ampoules XHL au xénon offrant une lumière brillante et concentrée proche de la lumière naturelle, soit équipé des mêmes LEDs que celles équipant le DELTA 20.

L’utilisation de LED permet de faire augmenter l’autonomie du dermatoscope MINI 3000 ainsi que sa luminosité qui est jusqu’à deux fois supérieure au XHL. Grâce à la version LED, plus besoin de changer sa source lumineuse.

Le MINI 3000 a été commercialisé pour la première fois en 2007.

DELTA 20 Plus, dermatoscope HEINE

Comme son nom l’indique, le DELTA 20 Plus est une amélioration du DELTA 20. Reprenant ce qui se faisait déjà de mieux, le DELTA 20 Plus permet la possibilité de travailler en immersion ou par lumière polarisée, grâce à un système de 5 têtes différentse.

Tout comme le DELTA 20, le DELTA 20 Plus intègre un système de LEDs, mais cette fois au nombre de 4, de haute performance, offrant une lumière 100% homogène sur toute la zone auscultée. Le respect des couleurs et la non-distorsion de l’image est assurée par une double optique achromatique.

Le DELTA 20 Plus offre une vision allant d’un grossissement de 10 fois à 16 fois afin d’étudier les structures les plus fines, nécessaire à un examen et un diagnostic encore plus précis. Le DELTA 20 Plus offre également une fonctionnalitée intéressante, la recherche express à partir de son support NT 300.

Le DELTA 20 Plus a été développé en 2013.

NC1, dermatoscope HEINE

Le NC1 est le tout premier dermatoscope sans contact de HEINE. Le but d’un dermatoscope sans contact est de gagner en rapidité lorsqu’il est question de passer d’une lésion à l’autre ; il n’est plus utile de nettoyer et désinfecter la tête du dermatoscope.

La lentille achromatique du NC1 offre un champ de vision très large de 26mm, un respect des couleurs, et une dioptrie comprise entre 0 et 3.

Le NC1 utilise le même manche que le Mini 3000. Bien que le NC1 ait pour vocation d’être un dermatoscope sans contact, il est possible de venir lui ajouter une tête d’immersion. Cette dernière est des plus simple à utiliser grâce à un système aimantée sur la face avant du NC1. Le NC1 peut toujours fonctionner sans huile de contact grâce à ses deux LEDs qui gèrent aussi la lumière polarisée et multiplie par deux le grossissement possible avec ce dermatoscope, passant d’un 6 à un 9.

Le NC1 a été commercialisé pour la première fois en 2015.

DELTA 20 T, dermatoscope HEINE

Le DELTA 20 T est une déclinaison du DELTA 20 Plus, qui lui était une amélioration du DELTA 20, qui lui-même était une amélioration du DELTA 10. Ainsi, on retrouve tout ce qui a fait le succès du DELTA 20 plus dans le DELTA 20 T avec en plus la possibilité de passer d’une lumière normale à une lumière polarisée par simple pression d’une touche sur le col de la tête de dermatoscope.

Grâce à ce changement simple et rapide, il est possible de détecter ce que HEINE appelle le blink signs effect sur les structures cristallines. Le T du DELTA 20 T signifiant toggle ou basculer en Français. De plus, finie l’époque où il fallait changer la tête de son dermatoscope ou utiliser de l’huile de contact. En effet, l’utilisation d’huile de contact n’est plus un indispensable grâce à la lumière polarisée. La lentille achromatique permet également un grossissement allant de 10 à 16 fois, sans aucune déformation ni altération des couleurs que l’on soit en lumière normale ou en lumière polarisée. Le DELTA 20 T est également équipé de 4 LEDs hautes performances HQ. Grâce à ce système de LEDs, l’intensité lumineuse, ainsi que l’indice de rendu de couleur sont les plus élevés possibles dans la gamme de dermatoscope HEINE La dioptrie du DELTA 20 T se situe entre -6 et +6 pour une meilleure netteté.

Tout comme pour le NC1, le DELTA 20 T a été commercialisé pour la première fois en 2015.

iC1, dermatoscope HEINE

L’iC1 est le tout premier dermatoscope numérique proposé par Heine. Mariage d’un système optique asphérique et de l’appareil photo d’un smartphone, l’iC1 propose un grossissement allant jusqu’à 40 fois ; ce qu’aucun autre dermatoscope analogique est capable. L’iC1 offre les mêmes avantages que le DELTA 20 T, tout en allant plus loin. L’iC1 propose ainsi un système d’éclairage basée sur les nouvelles LEDs HQ proposées par Heine, ainsi que de la fonction toggle qui permet de basculer de la lumière classique à la lumière polarisée en une seule pression. Il n’est donc plus indispensable d’utiliser de l’huile de contact pour faire de la dermatoscopie de contact. L’iC1, c’est aussi une application a installer sur son smartphone pour tirer pleinement parti de son dermatoscope numérique. Grâce à l’application HEINE iC1, il vous est possible de créer une documentation sur vos patients, envoyer les prises de vues par courriel, annoter, commenter et ajouter des informations patients et bien plus. L’iC1, c’est le mariage de la dermatoscopie et du numérique nomade. L’iC1 est commercialisé depuis 2016.

NC2, dermatoscope HEINE

Évolution du NC1, le NC2 offre les mêmes avantages : large lentille de 27mm de diamètre, grossissement 6x en utilisation sans contact et 10x avec l’embout de contact et une dioptrie comprise de 0 à 3.

Le NC2 est livré avec un manche qui loge maintenant une batterie intégrée rechargeable grâce au port USB.

Fini les changements de piles et le besoin de toujours avoir des piles de rechange au cas ou. Grâce au Lithium, fini l'effet mémoire sur la batterie intégrée.

Le NC2 est un dermatoscope qui a été développé en 2018.

DELTAone, dermatoscope HEINE

Le DELTAone fait parti de la gamme de dermatoscope HEINE sorti pour les 30 ans du dermatoscope. Le DELTAone se veut être un dermatoscope à la fois facilement transportable de part son form factor et très précis en terme de diagnostic. Sa compacité en fait un dermatoscope qui tient dans toutes les poches de blouses médicales comme les « MINI » ou les « Alpha », alors que son niveau de précision se rapproche beaucoup d’un DELTA 20 T. Équipé du tout nouveau système de lentille achromatique, couplé à des LEDs HQ, l’image fournie par ce dermatoscope est d’une très grande netteté tout en ayant un très haut indice de respect des couleurs. Grâce à sa lumière polarisée, il est possible de se passer d’huile de contact, sans pour autant avoir de reflets gênant le diagnostic. Petit détail, c’est le tout premier dermatoscope HEINE qui soit noir/argent ou blanc/argent.

DELTA 30, dermatoscope HEINE

Comme son nom peut le laisser supposer, le DELTA 30 voit le jour pour les 30 ans de la dermatoscopie. Bien plus qu’une version améliorée du DELTA 20 T, le DELTA 30 c’est à la fois un dermatoscope avec un champ visuel maximal de 30mm et un dermatoscope haut de gamme aux finitions sans pareils. Doté de sa nouvelle lentille achromatique HQ et de son système à 12 LED HQ, les couleurs sont parfaitement respectées, sans distorsion et sans reflet grâce à la lumière polarisée. Il est possible de venir adapter son DELTA 30 sur son smartphone grâce aux différentes coques d’adaptation ou a la bague universelle. Tout comme le DELTAone, le DELTA 30 a été mis sur le marché en 2019. Visuellement, le DELTA 30 se détache très clairement du DELTA 20 T