Produits :0 €TTC
Frais de port :0 €TTC
Total :0,00 €TTC

8 produits

Filtrer par :

Marque :

Accessoire pour :

En promotion

Autoclave

E8 - Autoclave Médical - 24 litres - Euronda

OPÉRATION DE RENTRÉE
Du 1er Septembre au 31 Octobre 2022
-300€ sur l'autoclave E8 ! (Ref: AU 2824)
*Offre non cumulable avec les packs installation

Autoclave médical E8 : Euronda propose à tous les cabinets libéraux un équipement simple d'utilisation et sans compromis sur les stérilisations, pour les professionnels exigeants.

  • Cuve de 24 litres,
  • Efficacité et sécurité durable,
  • Stérilisation intelligent,
  • Prise en main simple,
  • Eco-friendly et Ergonomique.
à partir de
Sur commande
Prix de base 5 600,00 € Prix 5 300,00 € TTC
  • -300,00 €
  • Neuf
  • promo
Tout dans Stérilisation médicale

Il y a 8 produits.

Filtres actifs

Eau déminéralisée / Déminéralisateur

Aquafilter - Déminéralisateur d'Eau - Échange Ionique - Euronda

Déminéralisateur Aquafilter de Euronda : Permet de réduire les quantités de sels se trouvant dans l’eau pour alimenter votre stérilisateur à vapeur et éviter tout dommage irréversible.

  • 2 cartouches de résine à échange ionique,
  • Capacité de 120 L,
  • Compatible avec un autoclave EURONDA,
  • Sonde de détection de salinité,
  • Respect de la norme EN 13060.
à partir de
Sur commande
Prix 630,00 € TTC
  • Neuf
Autoclave

E8 - Autoclave Médical - 24 litres - Euronda

OPÉRATION DE RENTRÉE
Du 1er Septembre au 31 Octobre 2022
-300€ sur l'autoclave E8 ! (Ref: AU 2824)
*Offre non cumulable avec les packs installation

Autoclave médical E8 : Euronda propose à tous les cabinets libéraux un équipement simple d'utilisation et sans compromis sur les stérilisations, pour les professionnels exigeants.

  • Cuve de 24 litres,
  • Efficacité et sécurité durable,
  • Stérilisation intelligent,
  • Prise en main simple,
  • Eco-friendly et Ergonomique.
à partir de
Sur commande
Prix de base 5 600,00 € Prix 5 300,00 € TTC
  • -300,00 €
  • Neuf
  • promo
Thermosoudeuse

Euroseal - Thermosoudeuse - Euronda

The Euroseal : Thermosoudeuse sécurisé avec système de blocage anti-retour et anti-brûlure du rouleau et série de signaux lumineux pour travailler de manière optimale

  • Thermosoudeuse légère, compacte et résistante,
  • Profondeur de seulement 30 cm,
  • Blocage anti-retour et anti-brûlure,
  • Rouleau réglable,
  • Support plat.
à partir de
Sur commande
Prix 660,00 € TTC
  • Neuf
Thermosoudeuse

Euroseal Infinity - Thermosoudeuse - Euronda

Thermosoudeuse Euroseal Infinity : Ergonomique et pratique, avec le levier de soudage, ergonomique et sûr, est situé à l’avant pour faciliter les opérations de soudage.

  • Thermosoudeuse compacte,
  • Encastrable,
  • Avec un levier de soudage à l'avant,
  • Barre de blocage,
  • Design ergonomique.
à partir de
Sur commande
Prix 660,00 € TTC
  • Neuf
trouver produit Vous ne trouvez pas votre produit ?

Nous sommes disponibles du lundi au vendredi pour répondre par e.mail ou par téléphone aussi vite que possible !

Affichage 1-8 de 8 article(s)
Apprenez-en plus
Protocole de stérilisation du matériel médical Les instruments utilisés présentent un risque de contamination et, à ce titre, vous devez les nettoyer et les traiter minutieusement avant de pouvoir les...
Lire l'articlechevron_right
Vous ne trouvez pas votre produit ? Nous sommes disponibles du lundi au vendredi pour répondre par e.mail ou par téléphone aussi vite que possible ! Contactez nous

Stérilisation médicale

La stérilisation médicale est un procédé qui vise à venir détruire tous les germes dans le but de venir atteindre la « stérilité microbiologique » à l’aide d’un agent stérilisant.

Dans le cadre d’un cabinet médical, l’agent stérilisant étant l’eau transformée en vapeur et mise sous pression à l’aide d’un autoclave médical.

Avant de pouvoir recourir à la stérilisation de ses dispositifs médicaux réutilisables, il convient de noter que la stérilisation médicale est un processus qui passe avant tout par une phase de pré-désinfection, de nettoyage et de séchage des dispositifs médicaux. L’autoclave est uniquement utilisé en phase terminale du processus de stérilisation.

Le nettoyage des instruments médicaux réutilisables à pour but de venir débarrasser ces derniers de toutes présences de salissures et de les rendre visuellement propres. Le nettoyage se fait avec une solution détergente, dans des conditions particulières de températures et de durée. L’utilisation d’une brosse dure ou d’un laveur à ultrasons peut s’avérer indispensable. Une fois le nettoyage accomplis, il convient de bien rincer les dispositifs médicaux.

Seulement une fois ces différentes phases terminées, la phase de stérilisation peu débuter avec un autoclave.

La stérilisation par autoclave est la seule forme de stérilisation autorisée en cabinet médical ; la stérilisation par vapeur humide sous pression. Les systèmes à chaleur sèche tel qu’utiliser dans les poupinels est interdit.

Pour que vos dispositifs médicaux réutilisables puissent être stérilisés, il convient de les placer soit dans des sachets de stérilisation pour stocker ses DMs, soit dans une boite d’instrumentation médicale pour une utilisation rapide.

L’eau est un vecteur de propagation d’agents pathogènes, pouvant venir créer des biofilms sur des dispositifs médicaux corrodés, tâchés à l’eau ou encore entartrés. L’utilisation d’eau déminéralisée est indispensable.

Gaine et sachet de stérilisation

Dans le cadre d’une stérilisation médicale, seule la stérilisation à la vapeur d’eau sous pression est autorisée dans le cadre d’un cabinet médical. Tous les dispositifs médicaux, poreux et non poreux, doivent subir ce procédé afin de pouvoir être réutilisés.

Si l’autoclave, couplé à la phase de pré-désinfection, assure un état aseptique en sorti, il convient de venir assurer que ces dispositifs médicaux ne soient pas contaminés avant d’avoir été utilisés de manière totalement aseptique.

L’utilisation d’une boite métallique pour venir disposer les instruments à stériliser est possible, son utilisation implique que le praticien de santé utilise très rapidement ces derniers. Mais cela ne convient pas dans le cadre d’un entreposage de ces dispositifs médicaux qui doit conserver l’état d’asepsie.

Les gaines et sachets de stérilisation sont utilisés dans ce cadre. Une gaine ou un sachet de stérilisation permet le passage de la vapeur d’eau et ainsi assure la stérilisation de la charge poreuse ou non qui s’y trouve. Une fois la stérilisation terminée, les dispositifs médicaux qui se trouvent à l’intérieur de la gaine ou du sachet de stérilisation sont dans un état stérile.

Quelles différences entre gaine et sachet de stérilisation ?

Une gaine comme un sachet de stérilisation permettent de réaliser la même opération : assurer la phase de stérilisation de la charge qui s’y trouve lors de son passage en autoclave, et conserver l’état stérile jusqu’à ouverture de l’enveloppe protectrice. Gaines comme sachets de stérilisation sont pelables afin d’être utilisés lors de vos chirurgies par exemple.

La différence entre gaine et sachet de stérilisation tient avant tout dans la présentation de ceux-ci : un sachet possède une longueur prédéfinie ; scellé au moins sur un de ses bouts. La gaine de stérilisation est quant à elle une bobine de plusieurs centaines de mettre soudée sur sa largeur, et dont la longueur s’adapte à votre besoin.

Si une gaine de stérilisation offre plus de flexibilité sur la longueur des instruments que l’on peut y insérer, ces derniers nécessitent l’utilisation d’une thermosoudeuse. La gaine est ainsi placée sur le dévidoir de la thermosoudeuse, à vous de venir « souder » la taille du sachet qui vous convient le mieux.

Gaines comme sachets offrent différentes largeurs pour satisfaire à tous vos besoins de stérilisation.

Pourquoi utiliser des gaines ou des sachets de stérilisation ?

Le procédé de stérilisation d’un dispositif médical est le fait de venir atteindre le niveau dit de « stérilité médicale ». Cela veut dire que nous venons détruire plus de 99,999% des germes, bactéries et prions qui pourraient être potentiellement présents sur vos dispositifs médicaux.

Si le procédé de stérilisation médicale par vapeur d’eau sous pression autorise l’utilisation d’une « boite à instruments médicaux » poreuses d’être utilisée au même titre qu’une gaine ou un sachet de stérilisation, seul la gaine ou le sachet vous permettra de venir conserver cet état aseptique d’ici à leurs utilisations. Il n’est pas possible de venir assurer la stérilité d’un dispositif médicale en le stockant dans une boite d’instruments chirurgicaux. La boite d’instruments de chirurgie en aluminium ou en ABS doit uniquement être utilisés dans le cadre de stérilisation de dispositifs médicaux qui seront utilisés directement et sans attente.

Comment fermer son sachet de stérilisation ou sa gaine ?

Que ce soit avec un sachet de stérilisation ou avec une gaine de stérilisation, une fermeture hermétique est indispensable pour que les dispositifs médicaux ne soit pas à nouveau contaminé durant la phase de stockage.

Un sachet de stérilisation est générale soudé sur trois de ses bords. Seul un bord reste ouvert pour vous permettre d’y insérer les instruments médicaux à stériliser. Il convient alors de venir ferme le bord qui reste ouvert soit avec une thermosoudeuse, soit avec le dispositif intégré au sachet ou encore grâce à un ruban adhésif pensé pour les autoclaves de type « scotch ». Ce dernier pourra également jouer le rôle d’indicateur de stérilisation.

Test de stérilisation

La stérilisation médicale a pour but de venir atteindre la stérilité microbiologique. En cabinet médical, la stérilisation utilisée est la méthode par vapeur d’eau saturée et pressurisée : le type de stérilisation assuré par un autoclave de classe B. Afin que la stérilisation puisse se faire aussi bien sur des dispositifs médicaux poreux que sur des dispositifs médicaux non poreux, il convient de tester régulièrement sont autoclave, que ce soit par des cycles de tests à effectuer à des moments précis, ou encore des tests à réaliser en même temps que vos stérilisations.

Ces tests de stérilisations sont complémentaires et indissociables des différentes règles d’entretiens, de nettoyage et de contrôle de votre autoclave. L’eau, élément primordial de votre stérilisation, n’entre pas dans le cadre des différents tests liés à la stérilisation de vos dispositifs médicaux.

Pourquoi faire des tests sur son autoclave ?

La stérilisation de son matériel médical passe par l’utilisation d’un autoclave. À ce titre, l’autoclave médical est un dispositif de type IIb soit un dispositif médical à risque potentiel élevé ou important.

Il convient ainsi de s’assurer que ses réglages et ses performances restent intacts stérilisations après stérilisations.

4 éléments sont à contrôler plus ou moins fréquemment :

  • Tester le vide fait par l’autoclave,
  • Tester le détecteur d’air,
  • Tester la bonne pénétration de la vapeur d’eau saturée,
  • Réaliser des tests avec indicateurs biologiques.

Si le test de détection d’air est à réserver aux gros autoclaves, ceux que l’on trouve généralement en hôpital, les trois autres tests doivent être menés même sur les autoclaves utilisés en cabinet médical.

Quel test répond à quel besoin ?

Comme nous venons de le voir, il convient de tester régulièrement la qualité du vide, de la pénétration de la vapeur ainsi que de la présence ou non d’agents biologiques.

Le test de vide, le test Bowie and Dick ainsi que le test Helix sont qualifiés de test de fonctionnement alors que le test prion est un test de « contrôle ». Un test de fonctionnement se fait sur autoclave froid et sur un mode particulier alors que le test prion se fait durant le cycle de stérilisation.

Le test « vacuum »

Le vide est un élément capital de la stérilisation par vapeur d’eau saturée. L’agent stérilisant étant la vapeur d’eau, il convient que cette dernière entre en contact avec l’élément à stériliser. Si de l’air persiste à l’intérieur de l’autoclave, cette dernière pourrait venir jouer le rôle d’une barrière isolante. La stérilisation ne sera donc pas complète ni correcte.

Le teste du passage à vide, ou généralement appelé « vacuum test », est à faire tous les jours. Cette procédure est à lancer directement au travers de votre autoclave, sans besoin de consommables particuliers. Si le vide réalisé par votre autoclave reste dans les limites de la norme, vous pouvez continuer à l’utiliser pour vos stérilisations. Si le test échoue, il convient d’en cherche les raisons, comme un joint de porte à changer, avant de pouvoir relancer un test de mise sous vide, qui viendra confirmer que votre autoclave peut être utilisé pour les stérilisations de votre cabinet médical. Les tests de misent sous vide se déroulent généralement sur autoclave froid et vide.

En fonction de votre autoclave, un ticket ou un fichier numérique vous sera délivré pour justifier de votre test et de son résultat. Il est conseillé de conserver ces données durant vingt ans.

Test Helix et test de Bowie and Dick

Les tests Helix et Bowie and Dick sont deux tests complémentaires dont le but est de tester la bonne pénétration de la vapeur d’eau :

  • Test Helix : Il s’agit d’un test de pénétration de vapeur pour les charges poreuses. Un exemple de charge poreuse peut être le champ opératoire ou encore les compresses.
  • Test Bowie and Dick : Ce test permet de tester la bonne pénétration de l’air sur des objets creux

Le test Helix ainsi que le test Bowie and Dick doivent être réalisés quotidiennement, sur autoclave à froid, en position « Test Helix » ou « Test Bowie and Dick ».

Le test prion

Contrairement aux tests Bowie and Dick ainsi qu’au test Helix, le test prion est un test dit « de contrôle » alors que les deux autres sont des tests « de fonctionnement ». Ainsi, un test de prion est à réaliser en même temps que son cycle de stérilisation classique, sont but étant de venir vérifier certains paramètres de la stérilisation.

Le test prion est un test non obligatoire en France, contrairement aux pays anglosaxons comme l’Angleterre où il est obligatoire.

Eau déminéralisée / Déminéralisateur

Lorsque l’on utilise un autoclave médical, l’eau devient l’agent de stérilisation utilisée, dans sa forme de vapeur saturée.

La qualité de l’eau utilisée est donc primordiale, tant pour une bonne stérilisation que pour la tenue sur le long terme de votre autoclave. La dureté et la conductivité de l’eau sont des éléments importants à prendre en compte pour le choix de son eau, ainsi que sur la présence d’agents pathogènes tel que les bactéries, les prions, les parasites, les virus ou encore les endotoxines.

Bien que la population de bactéries libres dans l’eau soit très limitée, ces dernières ont appris à résister au manque de nutriment présent dans l’eau en se transformant notamment en spore. La présence de minéraux de l’eau peut conduire à venir créer des zones de corrosions ou d’entartrage que ce soit sur les instruments à stériliser ou la cuve ou les conduites de votre autoclave par exemple. Les zones de corrosions ainsi que le tartre deviennent alors des lieux permettant aux bactéries présentent dans l’eau de se regrouper sous forme de biofilm. Un biofilm étant une communauté hétérogène de micro-organismes « englobés dans une matrice autoproduite » à la fois tridimensionnelle, cohésive et interconnectée.

Pour son autoclave, l’utilisation d’eau déminéralisée en bidon ou obtenu par un déminéralisateur d’eau est très fortement conseillé.

Autoclave

L’autoclave médical est l’appareil qui permet de réaliser des stérilisations dites « médicales » notamment en cabinet médical.

L’autoclave est un équipement médical dont le but est de venir stériliser vos dispositifs médicaux réutilisables. L’autoclave s’inscrit cependant en fin de chaine du processus complet de stérilisation car un dispositif médical se doit d’être à la fois propre et désinfecté avant de pouvoir passer dans un autoclave. Bien que la désinfection et la stérilisation soit proche, la première cherche plus à venir « nettoyer » en profondeur sans assurer un état stérile alors que la désinfection est le seul procédé à assurer l’état de stérilité ; cela est avant tout vrai car l’état stérile est considéré comme absolue. Soit votre dispositif médial est stérile, soit il ne l’est pas. La désinfection étant moins agressive que la stérilisation, on considère donc qu’un dispositif médical désinfecté n’est pas stérile par définition.

Pourquoi choisir un autoclave de classe B ?

Dans le monde médical, un autoclave doit être performant dans la stérilisation de trois types de charge différents : les charges poreuses, les charges non poreuses et enfin les charges creuses.

Dans le monde médical, il existe également trois types d’autoclaves : les autoclaves de classe S, N ou B. Pourquoi choisir un autoclave de classe ?

Tout simplement car l’autoclave de classe B est le seul type d’autoclave à assurer la stérilisation des trois types de charges différents. Au contraire, un autoclave de classe S permet uniquement la stérilisation de charge solide emballée ou non, et l’autoclave de classe N uniquement la stérilisation de charge solide non emballée.

Techniquement, la différence entre l’autoclave de classe B et les autoclaves de classes S et N se situe dans la présence d’une pompe à vide sur les premiers. Seuls la pompe à vide assure une stérilisation des charges creuses.

Seuls les autoclaves de classe B sont des autoclaves utilisables en cabinet médical.

Comment choisir son autoclave ?

Les autoclaves médicaux sont nombreux sur le marché, faire le bon choix n’est pas toujours évident entre deux modèles présentant les mêmes caractéristiques sur le papier. Si l’on rajoute à cela le que des éléments techniques peuvent faire toute la différence, comme la forme de tuyaux composant l’arrivée et la sortie d’eau, on comprend tout de suite que le choix d’un autoclave est loin d’être trivial.

Ainsi, pour vous permettre de faciliter votre choix et vous permettre de commander votre autoclave, PMD MÉDICAL a sélectionné pour vous deux autoclaves dont le point commun est d’être simple d’utilisation et d’être totalement adaptés aux problématiques que rencontrent les dermatologues, gynécologues, médecins esthétiques ou même médecins généralistes.

Les deux modèles d’autoclave proposés par PMD MÉDICAL assurent l’ensemble des vos besoins en terme de stérilisation de charge creuse, poreuse et non poreuse. La différence entre les deux autoclaves sélectionnés par PMD MÉDICAL tient sur votre rythme de stérilisation, mais aussi sur le poids de la charge moyenne à stériliser ainsi que sur la taille de vos instruments.

Thermosoudeuse

Lors de la stérilisation de ses dispositifs médicaux réutilisables, il convient de les stériliser dans un sachet ou une gaine. Cela permet de pouvoir stocker ses instruments et de s’assurer de leurs états de stérilité avec emploi.

Tous deux pelables, sachets et gaines de stérilisation se distinguent avant tout par le fait qu’un sachet à une longueur prédéfinie, ce qui n’est pas le cas d’une gaine. En effet, une gaine de stérilisation se présente sous la forme d’un rouleau de plusieurs centaines de mètres en moyenne. Avec une gaine, c’est à vous de décider de la longueur de votre sachet de stérilisation.

Le thermosoudeuse est l’appareil qui vous permet à la fois de dérouler votre rouleau de gaine, mais aussi ce qui vous permettra de venir « couper » à la longueur voulue, mais aussi pour venir sceller le sachet une fois que la charge y est placée.

Pour que votre thermosoudeuse soit d’une utilisation pratique dans le cadre de stérilisations réalisées en cabinet médical il convient de choisir un modèle :

  • Compact,
  • Permettant de visualiser simplement la zone de soudage,
  • Offrir un plan de travail pour ne pas avoir à tenir le sachet,
  • Disposer d’un porte-rouleau capable de travailler avec plusieurs largeurs de gaines.

Accessoire (Joint, cartouche filtrante...)

Assurer la qualité de ses stérilisations est indispensables lorsqu’on utilise un autoclave en cabinet médical. Il existe des tests de contrôle et des tests de fonctionnement nous permettant de savoir si la stérilisation se fait bien.

En fonction du retour de ces tests, ou lors de vos contrôles, des éléments de votre autoclave peuvent venir à s’user et demander d’être changé. Un élément à contrôler très fréquemment, aussi bien visuellement qu’au travers du test de mise sous vide, est le joint de la porte. En effet, ce joint peut venir se durcir avec le temps, et ne plus assurer son rôle de joint d’étanchéité pour la mise sous vide. Changez le joint de son autoclave se fait donc dès que le contrôle visuel n’est plus concluant ou lorsque votre autoclave indique une erreur lors de son test de vide.

Vous disposez d’un déminéralisateur d’eau avec votre autoclave ? Alors ce dernier fonctionne très certainement sur le principe de cartouches d’échange à ions en résine. Ces dernières viennent se remplir progressivement des différents sels minéraux retirés de l’eau. Il convient de les changer dès qu’elles sont « pleines ». Votre déminéralisateur d’eau vous informera le moment venu, dépend de votre rythme d’utilisation.

Voir plus expand_more