Produits :0 €TTC
Frais de port :0 €TTC
Total :0,00 €TTC

3 produits

Filtrer par :

Traitement :

Fil de suture

Tout dans Fil de suture

Il y a 3 produits.

trouver produit Vous ne trouvez pas votre produit ?

Nous sommes disponibles du lundi au vendredi pour répondre par e.mail ou par téléphone aussi vite que possible !

Affichage 1-3 de 3 article(s)

Fil de suture

Que les sutures soient faites à partir de fil de suture résorbable, fil de suture non résorbable, suture adhésive, colle cutanée ou agrafe, il s’agit d’un geste technique qui aura des répercussions sur la suite de l’intervention et ses résultats.

D’une manière générale, la suture a pour but par exemple de :

  • Rapprocher les berges d’une plaie,
  • Favoriser la cicatrisation,
  • Réduire les complications,
  • Limiter les contaminations,
  • Favoriser l’hémostase,
  • Permettre le positionnement d’une membrane.

La suture est en règle générale le dernier acte du soin d’une plaie qui se décompose de cette manière :

  • Désinfection de la plaie, champage et anesthésie locorégionale,
  • Exploration de la plaie,
  • Suture de la plaie si nécessaire ou parage en cas de berges nécrotiques.

Toutes les plaies ne peuvent pas donner lieu à l’usage de la suture comme par exemple la langue ou le cartilage de l’oreille ou encore les plaies à haut risque infectieux.

En fonction du besoin, des habitudes du praticien et de la zone opératoire, il existe de nombreux fil de suture : résorbable, non résorbable, synthétique, naturel, aiguille montée ou à chas, forme de l’aiguille… Un mauvais choix de fil de suture n’entraine pas nécessairement de complication, mais celles induites peuvent évitées avec le bon fil de de suture.

À noter que l’utilisation d’aiguille à chas et de bobines de fil de suture est généralement plus traumatique pour le patient car le diamètre des aiguilles est plus important que le fil, qui se retrouve dédoublé au niveau du chas entrainant une brèche des tissus jusqu’à deux fois plus large que nécessaire. L’utilisation d’un fil monté sur une aiguille est préférable lorsque cela est possible.

Pour le choix de l’aiguille, il faut prendre en compte sa taille avec son ouverture et sa forme. Alors que la taille et l’ouverture de l’aiguille à choisir dépend avant tout une question de choix personnel, la forme de l’aiguille est quant à elle une question de première importance. En effet, une aiguille ronde est moins traumatique qu’une aiguille triangulaire, mais cette dernière doit être utilisé lorsque la zone d’intervention ne doit pas entrainer de déchirures comme les viscères.

Enfin, un fil de suture peut être monofilament ou tressé. Un fil tressé offre plus de résistance à la traction et à la compression qu’un fil monofilament. Le fil tressé est aussi très apprécié pour la tenue de ses nœuds, mais aussi son absence de mémoire de forme, le rendant ainsi plus simple à manipuler. Cependant, le fil de suture tressé est plus traumatique pour les tissus et présente une certaine capillarité qui favorise la migration des bactéries lorsqu’un fluide et en contact avec le fil de suture. De plus, on a tendance à considérer que le fil de suture tressé génère une plus grande inflammation de la peau.

L’utilisation de colle dermatologique, suture adhésive ou agrafe est à réserver pour des zones du corps particulières et généralement non visible comme par exemple le cuir chevelu.

 

Fil de suture résorbable

Le fil de suture résorbable permet une disparition complète du fil de suture par hydrolyse ou digestion enzymatique. La famille des fils de suture résorbables se répartie entre fil de suture monofil et fil de suture tressé.

Les fils de suture résorbables tressés peuvent être fabriqués à partir de composés différents comme :

  • L’acide polyglycolique PGA,
  • Le plyglactine 910 (ou Vycril chez Ethicon),
  • Le lactomer 9-1.

Les fils de sutures résorbables monofilament peut être fabriqués à partir de :

  • Polydioxanone,
  • Glycolide Triméthylène Carbonate,
  • Poliglecaprone 25,
  • Glycomer 631.

Fil de suture non résorbable

Le fil de suture non résorbable est celui qui présente le meilleur taux de biocompatibilité, venant ainsi réduire très significativement les réactions inflammatoires. En outre, le fil de suture non résorbable n’est pas sensible à l’hydrolyse ou la protéolyse, gardant sa tension, sa souplesse et son élasticité sur de nombreuses années. Les fils de suture non résorbable sont disponibles avec des matériaux naturels ou synthétiques.

Pour les fils de suture non résorbables naturels, nous pouvons citer :

  • Les fils de suture en soie ou en lin,
  • Les fils de suture acier.

Les fils de sutures non résorbables synthétiques se basent généralement sur l’utilisation de :

  • Polyester,
  • Polyéthylène,
  • Polyamide,
  • Polypropylène,
  • Fluorure de polyvinylidène,

Suture Adhésive

Les sutures adhésives, ou encore appelées strips, bandelettes de fermeture des plaies ou encore steri-strips, sont un dispositif médical permettant la cicatrisation de petites plaies peu profondes.

L’avantage de la suture adhésive est qu’elle ne cause pas de nouvelles blessures et que le risque de contagion par propagation sur le fil, à l’intérieur de la plaie est totalement proscrit.

L’application de bande de suture adhésive est généralement totalement indolore, et permet d’assurer une réduction du risque infectieux sur plaie ouverte.

Les bandes de suture sont à la fois souple et tressé afin d’offrir un certain confort et une certaine torsion. Toutefois, les sutures adhésives doivent en priorité être utilisées sur les zones du corps créant le moins de tension.

D’un point de vu hypoallergénie, les sutures cutanées sont généralement très bien supportées grâce à l’utilisation notamment de la cyanolite, colle développée pour avoir être biologiquement compatible à l’Homme.

Agrafeuse cutanée

Lorsqu’il est question de plaies peu profondes, on peut se poser la question de l’utilisation d’agrafe et de colle cutanée.

Dans le monde de la colle cutanée, il convient de distinguer colle synthétique et colle biologique. La colle synthétique est à base de cyanoacrylate. Très rapide en termes de prise, la colle synthétique se caractérise par une grande toxicité tissulaire, non résorbable et présente sous forme liquide. La polymérisation de la colle synthétique se fait par contact avec l’humidité. De mise en œuvre simple, l’utilisation de colle entraine une très forte adhésion.

A l’inverse, la colle biologique est parfaitement biocompatible, totalement résorbable et non toxique. La colle biologique ne comporte aucun risque de rejet, car conçu à partir de facteurs humains de l’hémostase coagulaire sous l’effet de la trombine, préparée à partir de plasma de donneurs européens. Ce plasma est contrôlé et subit une thermo-inactivation pour limiter le risque de contamination virale.

L’utilisation d’agrafes pour réaliser une suture est faite dans la plupart des cas lors de plaie peu profonde et sur une zone non visible. Dans la plus grande majorité les agrafes métalliques sont en inox. Le but recherché avec des agrafes est le même qu’avec un fil de suture ou une colle cutanée : rapprocher les deux berges d’une plaie. On apprécie souvent les agrafes pour le gain de temps que leur utilisation apporte.

Colle cutanée

La colle cutanée est utilisée pour venir rapprocher les berges d’une plaie, de la même manière que cela est réalisé avec une suture adhésive ou un fil de suture.

L’utilisation de la colle cutanée est toutefois à réserver en priorité aux plaies de face et aux plaies peu profonde. L’un des grands avantages de la colle cutanée réside dans le fait que son application ne vient pas créer de nouveau traumatisme pour la peau, et assure une cicatrisation plus harmonieuse.

La colle utilisée est généralement une colle de type synthétique à base de cyanoacrylate. Cette colle à la propriété d’être non résorbable et de venir se polymériser au contact de la plaie. Attention, les colles cutanées à base de cyanoacrylate présentent un risque pour les tissus vasculaires et nerveux.

Webographie

Voir plus expand_more